Un peu de lente pour la route

Publié le par figuredetempete

Lors de la découverte du diabète, beaucoup de personnes m'ont demandé si j'avais vécu un moment intense, émotionnel, traumatisant. Les témoignages de diabétiques évoquent souvent un choc émotionnel, véritable élément déclencheur de la maladie.

En lune de miel depuis trois ans, un nouveau cap est franchi dans la maladie avec l'obtention du diplôme de papa diabétique. L'insuline chez l'un, ocytosine chez l'autre, cette période est finalement qu'une histoire d'hormones. 

Période transitoire ou palier supplémentaire, l'avenir nous le dira. Une chose est sûre, le besoin en insuline est évident. J'ai d'abord mis ça sur le compte d'un capteur défectueux. Puis j'ai tenté de rétablir les choses à coup de boli d'insuline rapide. Mais rien n'y fait, le recours à l'insuline basale est nécessaire pour les courbes soient respectables.

A moi maintenant de trouver un nouvel équilibre glycémique avec une donnée supplémentaire qui se prénome Armelle.

Un peu de lente pour la route
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article